Sonia

21-03-1.jpg

Lors de ma première participation en 2012, je savais que le rallye allait être dur. La réalité s'est avérée 1000 fois pire, alors vouloir y retourner en quad relève de la gageure ! La navigation a beau être limpide, quand la mécanique faiblit… Alors une petite voix me dit « retournes-y et prends ta revanche » !

 

Chargée d'opérations au service d’ingénierie d'aide aux collectivités du Conseil Général de la Nièvre, je cherchai donc désespérément une partenaire qui accepte d’affronter le rallye en quad... Cinq mois de prospection : pas de volontaire, même parmi les gazelles expérimentées.

A mon arrivée au Conseil Général, j'ai fait fortuitement la connaissance de Géraldine qui rêve du rallye et n'est pas effrayée par le quad !! Elle dit « oui » et m'offre ainsi la possibilité de revivre cette aventure unique, humaine, difficile... et qui permet de découvrir les autres comme soit même !

Géraldine

 J’ai découvert le pilotage et le franchissement il y a 6 ans. Très vite,  j’ai acheté un Disco 300 TDi afin de pouvoir piloter mon propre « bébé ».

Derrière le volant, au milieu des bois, dans les bourbiers, par tous les temps, le plaisir de franchir est indescriptible…..

J’avais envie de faire le Rallye des Gazelles tout d’abord pour le plaisir du pilotage, mais également pour le principe de ce rallye raid qui offre une autre vision des sports mécaniques. Pas de vitesse, ni de GPS mais une navigation à l’ancienne et uniquement hors piste.

Quand Sonia m’a dit : « Je l'ai fait en 2012 en 4x4 mais j'ai une furieuse envie de repartir... en quad, et seulement en quad, histoire d'avoir un nouveau "challenge"... je recherche une partenaire motivée et pas effrayée par l'aspect un tantinet plus physique du quad ! »,  je n’ai pas résisté bien longtemps et le  faire en quad permet à chacune de piloter et de naviguer tout en faisant une équipe solidaire car le rallye des Gazelles c’est  vivre pleinement le dépassement de soi, le partage et l’entraide.  

instantane000003.png

La rencontre....

Après ma participation au rallye 2012, je n'avais qu'une envie : repartir, mais en ayant un nouveau challenge... Après n'avoir tenu que la boussole, par choix, j'avais envie de repartir en tenant... un guidon. Et la boussole.

Léger problème : suis trop petite pour monter sur une moto tout terrain (et suis trop habituée à la conduite sur bitume).

Restait alors un compromis : le quad ! Un stage de pilotage m'avais fait aimé cet « hybride » joueur et agréable à conduire.

Ma partenaire 2012 n'étant pas tentée par l'engin, j'ai donc fureté gentiment à droite à gauche, sondé quelques esprits féminins.. en pure perte : le quad à l'air de rebuter tout le monde. Trop difficile. Moi j'trouve pas mais bon... 

Je m'étais donc fait une raison. Je n'étais pas prête à prendre ma revanche sur les dunes de l'Erg Chebbi... Tant pis. 

Mi-mars, à la faveur d'un dépannage informatique, et d'un papotage en règle pendant que mon ordinateur se refaisait une santé, mon collègue m'informe qu'il connaît une fille qui est « à fond dans les sports mécaniques, le 4x4 et tout et tout » et qu'elle avait déjà parlé du rallye... En plus, elle travaille aussi au Conseil Général !

Bon...

Aller, je me lance : je lui envoie un rapide message en lui indiquant mon désir de repartir, mais uniquement en quad.

Plus d'une heure après, je reçois un message « ouaouhhh.....voici un message que je n'aurais jamais osé espérer !!!! Je ne sais réellement que dire, si ce n'est que de vous lire me donne les yeux qui pétillent, le cœur qui bat à cent à l'heure d'excitation... ».

Ça, c'est une belle entrée en matière.

Me voilà soufflée, béate en me disant que j'avais peut-être gagné le gros lot... Ce message sentait une telle volonté d 'en découdre avec le rallye !!

 Après un premier contact téléphonique d'une heure (on n'arrivait pas à raccrocher tellement nous avions de choses à nous dire !), on prend rendez-vous pour se rencontrer... C'est qu'elle ne veut pas donner une réponse tout de suite la maline ! Elle me fait gentiment mijoter...

Comme un bon bœuf bourguignon en somme. C'est de circonstance. 

Une semaine après, nous nous sommes enfin rencontrées et … le courant est tellement bien passé qu'on aurait pu concurrencer la centrale de Belleville pendant 1 semaine au moins.

En tout cas, les autres clients du resto n'ont rien compris au comportement frôlant l'hystérie de deux nanas dépliant des cartes du désert et manipulant un compas de visée dans tous les sens...

Perso, j'sais plus trop ce qu'on a mangé, mais je me rappelle bien quand Géraldine m'a dit « OUI, j'en suis » !!

Et voilà, ça recommence comme pendant le rallye : ai failli pleurer... mais de joie cette fois !

 

Voilà, elle s'appelle Géraldine Bonnet, je m'appelle Sonia Baudoin-Guérard et ensemble nous avons créé une équipe 100% Conseil Général et 100% déterminé :

le 58 Gazel'Team

 

Je suis Géraldine et j’ai découvert le 4x4 et surtout le franchissement il y a 6 ans. Très vite c’est devenu une passion et très vite j’ai investi dans un Disco 300 Tdi « moteur cassé ». Après quelques heures de mécaniques, une culasse rectifiée et des soupapes rodées, le moteur s’est mis à ronronner…..que du bonheur d’avoir mon propre « bébé ». Malgré sa taille et un châssis de 100 pouces, j’ai appris à le manier et à le faire passer entre les arbres, dans les dévers, dans les ornières, etc….mais ce que j’adore avant tout c’est de le piloter dans les bourbiers, de le sentir s’enliser, aspiré par la vase et de l’en sortir en jouant des gaz !!!!!

 Etant dans ma trentième année, je me suis mise à rêver qu’un jour, pour mes 40 ans (bon prétexte), je ferais le rallye des gazelles avec mon bébé. Et puis la vie à fait que ce rêve est resté confiné dans ma petite tête. Il ne me restait plus qu’à vivre celui des autres au travers du site internet officiel et des diffusions médiatiques.

 Lorsqu’un jour je reçois un message : Dominique m'a informée hier que vous aviez envie de participer au RAG...Je l'ai fait en 2012 en 4x4 mais j'ai une furieuse envie de repartir... en quad, et seulement en quad, histoire d'avoir un nouveau "challenge"...
Ma gazelle n'étant pas intéressée par le guidon, je recherche donc une partenaire motivée et pas effrayée par l'aspect un tantinet plus physique du quad ! (mais diable que ça passe mieux dans les dunes !! et là j'ai une énoooorme revanche à prendre...)

Si ça vous tente, vous pouvez me contacter au n° ci-dessous ou sur mon portable perso.

 

A vrai dire, j’en suis tombée à la renverse. C’est comme si je venais de prendre du 220V, les poils hérissés, les mains tremblantes, le pouls en pleine accélération….plus rien n’existait autour de moi, je ne savais que répondre, mais je savais qu’il ne fallait pas que je laisse ce message sans suite. Je pense qu’il m’a bien fallut environ une heure pour reprendre mes esprits et répondre à Sonia.

 Après 4 jours d’excitation intense, il me fallait mettre en place ce projet, me l’approprié et définir ma probabilité d’engagement. Rien ni personne ne s’y opposait, mes proches me comprenaient et m’encourageaient, restait une dernière étape : rencontrer Sonia.

Je me souviens encore du 16 mars dernier, quand Sonia m’a envoyé un texto me disant qu’elle montait avec sa gazelle au Trocadéro pour le départ du Rallye. J’avais envie d’être avec elle dans la voiture et j’espérais au plus profond de moi que sa gazelle ne se décide pas à repartir avec elle…
La journée fut très longue, ainsi que les jours qui ont suivis jusqu’à notre premier rendez-vous.

 Le vendredi 22 mars a été un grand jour. Quand je suis arrivée sur le parking, j’ai aperçu Sonia qui traversait. Elle s’est retourné, m’a regardé et là je crois j’ai une un sourire à m’en décrocher la mâchoire !!! Durant tout le repas, je l’ai bombardé de questions, et à chacune de ses réponses mon choix se confirmait. Et là encore, rien ne s’opposait à mon engagement, alors je lui ai dit : Oui.  Je confirme qu’à ce moment là Sonia avait les larmes aux yeux, c’était merveilleux.

 Et aujourd’hui encore, rien que d’y penser, les poils se hérissent et le 220 me traverse….et chaque jour, chaque instant : je parle Gazelle, je pense Gazelle, je mange Gazelle, je dors Gazelle…car je suis une Gazelle et ça n’a pas de prix.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site