SUPERBIKE !! Dimanche.

Dimanche : on sent la fatigue mais Ô miracle, il fait un ciel gris clair avec un semblant de bleu qui se devine derrière... tant mieux parce qu'un gougnafier de camion polonais (type petit camion de permis B) s'est fourré à notre place pendant la nuit.

L'aurait pas pu se mettre à coté de ses potes à 50 m de là non ?!

On a tout juste la place d'installer notre table mais pas le barnum. On y glisse aussi le Scrambler en faisant bien péter les décibels histoire de signifier au malotru qu'on est là et qu'il est temps de bouger.

Rien. Pas de réaction.

Bah, quand les motards vont débouler, il fera moins le malin le gars !!sbk-2.jpg

Et les motards déboulent.

Ils demandent même le passage de leurs montures au traditionnel sonomètre qu'ils savent présent sur le site...

Et on fait consciencieusement les mesures à 50 cm... du camion. Même le Scrambler y passe (c'est même le recordman du jour...).

Toujours rien.

A midi passé, le type est toujours là. Au point qu'on se demande s'il y a vraiment quelqu'un.

Ce qui est curieux, c'est qu'il y a plus d'une dizaines de camions similaires, mais eux sont sagement installés sur le parking PL de la station.

En furetant de ci de là, on découvre alors le « polonais malin » : tout une organisation bien huilée pour contourner l'interdiction de rouler le WE avec des poids-lourds. Ils circulent par groupes de 3 et sont rivés à leurs PC portables.

En tout cas, le type dur de la feuille émerge enfin vers 13h et on lui explique gentiment (si, si!) qu'il gêne cause opération de sécurité routière en cours et tout plein de motard vont débarquer.

Ni une ni deux il décolle et va se garer plus loin. On peut enfin installer le barnum.

sbk-1.jpg

L'était temps, l'heure du retour a sonné et les motards commencent gentiment à arriver... Quand, Ô stupeur, nous assistons au ballet irréel d'un marsouin mal-embouché qui prend la station service pour son parking perso : arrivé à la pompe il s'avise que, finalement non, veut pas d'essence, donc ni une ni deux, marche arrière. Les 2 – 3 voitures arrivant derrière évitent de justesse le rustre qui pique ensuite à fond à droite, traverse la largeur de la station pour prendre le sens interdit qui amène à notre zone de stationnement. Stupéfaits nous guettons la sortie du conducteur, qui se sort enfin...en soutane et chapelet apparent !!

Sacré bel exemple de la Foi.

sbk-4.jpg

M'enfin, à côté de toutes ces animations, les motards ont une fois de plus profité d'un relais bien sympa et indispensable au repos « des guerriers » .

Vivement l'année prochaine !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×